Quelle formation pour les personnes à mobilité réduite ?

Les personnes handicapées subissent souvent des cas de discrimination au cours d’un entretien d’embauche. À croire que les recruteurs ne considèrent pas ces personnes comme étant aptes à travailler et craignent qu’elles ne soient pas productives. Il a été remarqué que le taux d’embauche des personnes handicapées depuis 2005 jusqu’à nos jours n’est que de 35%. Face à cette situation, les responsables de l’État sont  en collaboration avec des entreprises adaptées pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Le rôle des entreprises d’insertion professionnelle des handicapés

Une entreprise focalisée sur l’insertion professionnelle des personnes à mobilité réduite fournit également un encadrement individualisé. Elle profite à la fois des avantages sur le plan économique, humain et socio-professionnel. Ainsi, les personnes handicapées disposent de formations dispensées en fonction de leur handicap. Cela va leur servir de bagage pour la recherche de travail dans les domaines qui leur sont familiers. Les personnes handicapées pouvaient alors intégrer une entreprise adaptée à leurs problèmes de mobilité ou de cognition.

Ces individus peuvent également établir un projet professionnel au lieu d’entrer dans une entreprise. Les organismes de réinsertion œuvrent pour un soutien et une aide permanente de la personne concernée tout au long de la recherche d’emploi. L’accompagnateur va également se charger de lui apprendre à mieux partager ses idées et ses opinions. Il va aussi essayer de développer l’empathie de la personne handicapée. Pour finir, au cours de la formation, l’accompagnateur  va donner à la personne intéressée  les outils nécessaires pour mieux affronter le monde professionnel.

Voir ici un exemple d’association œuvrant dans l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap.

Les formations pour les personnes à mobilité réduite

La formation consiste à comprendre, écouter et accompagner les personnes qui n’ont pas la même aptitude physique et psychique qu’une personne normale. Ces personnes sont souvent mises à l’écart lorsqu’il s’agit de trouver du travail. Voilà pourquoi, le taux de chômage des personnes handicapées n’a  cessé d’augmenter, alors que certaines d’entre elles peuvent intégrer le domaine professionnel sans problème. La formation a donc été mise en place pour détecter les problèmes que rencontrent les personnes en situation de handicap dans leur parcours professionnel.

En même temps, elle cherche les moyens nécessaires pour développer les compétences des personnes handicapées. Cette formation visera également à faire connaître les types de pathologies qui atteignent la partie psychique d’un être humain. Les mécanismes psychologiques vont également être étudiés. Mais le plus important reste à supprimer les préjugés que les employeurs ont l’habitude de porter sur les personnes souffrant de handicap psychique ou physique. Elles ne sont pas toutes inaptes à travailler. Certaines sont même très productives et peuvent être un atout pour une entreprise.